Interparfums : Les ventes progressent de 13%, tirées par

Avec un chiffre d’affaires tout proche de 800 millions d’euros en 2023, contre un peu plus de 700 millions d’euros l’année précédente, Interparfums réalise une nouvelle année de croissance à deux chiffres en hausse de 13%. « Si la hausse des prix de facturation pratiquée en début d’année a contribué à la hausse du chiffre d’affaires, cette performance est avant tout organique avec une progression des volumes de l’ordre de 11,5%, reflétant une demande toujours aussi soutenue sur les marques phares du portefeuille, qui affichent des progressions à deux chiffres sur l’année », explique l’entreprise dans un communiqué.

Désormais première marque du groupe, les parfums Jimmy Choo dépassent les 200 millions d’euros, en hausse de 16%, portés par les lignes historiques Jimmy Choo et Jimmy Choo Man, et surtout par le succès international continu des lignes I Want Choo et I Want Choo Forever, lancées en 2021 et 2022. Avec un chiffre d’affaires là encore supérieur à 200 millions d’euros, en progression de 12%, les parfums Montblanc poursuivent une croissance soutenue, portée par la solidité de la franchise Monblanc Legend et la forte hausse de la franchise Montblanc Explorer, renforcée par le lancement de la ligne Montblanc Explorer Platinum en début d’année.






Les ventes progressent dans la quasi-totalité des zones géographiques, à l’exception du Moyen-Orient et de l’Afrique. Avec un chiffre d’affaires de 323 millions d’euros, en croissance de 13%, l’Amérique du Nord poursuit sa dynamique.






« Dans un contexte global extrêmement complexe, tant au niveau géopolitique et économique qu’au niveau de la chaine d’approvisionnement, nous avons réalisé une très belle année 2023, largement au-dessus de nos prévisions initiales. Les trois marques majeures de notre portefeuille affichent une progression à deux chiffres pour des niveaux de vente annuels désormais compris entre 180 et 210 millions d’euros. L’année 2024 sera une année marquée par le démarrage de l’activité sur la marque Lacoste. Son potentiel nous parait très important et nous sommes extrêmement confiants quant à notre capacité à en faire prochainement une marque majeure de notre portefeuille », a déclaré Philippe Benacin, Président-Directeur Général, d’interparfums.

« Si l’inflation subie sur certains composants pèse quelque peu sur les marges brutes du second semestre 2023, la hausse des prix de facturation pratiquée en début d’année nous permet de compenser une grande partie de cet impact. Compte tenu du contrôle continu de l’ensemble des dépenses, notamment de marketing et publicité, la marge opérationnelle de l’exercice 2023 devrait dépasser 19% », a ajouté Philippe Santi, Directeur Général Délégué.